10 mois de cours, 9 mois et demi de bourses ? Nous aurait-on encore menti ?

Alors que les annonces se suivent depuis plusieurs années avec la promesse présidentielle de mise en place d’un 10ème mois de bourse, le nouveau ministre de l’Enseignement Supérieur, Laurent Wauquiez, s’est montré plus que flou concernant sa mise en place à la rentrée de septembre 2011.

Sa prédécesseur, Valérie Pécresse, s’était engagée à faire coïncider les bourses avec la durée effective de cours remontée par les universités, l’actuel ministre se montre quant à lui hésitant. Cela plonge une nouvelle fois les étudiants dans l’incertitude concernant le financement de leur année universitaire, à l’heure des augmentations de tout ordre.

Pour ne rien arranger aux déclarations contradictoires, hier le ministre de l’Economie et des Finances, François Baroin a quant à lui tout bonnement repoussé l’idée d’allouer aux étudiants ce mois de bourse supplémentaire.

Dans ce contexte, la Fédération des Associations Générales Etudiantes, association représentative nationale à laquelle nous adhérons sort ce communiqué de presse.

« Non Monsieur Baroin !

Le dixième mois de bourse n’est pas  « un chèque pour faire plaisir » aux étudiants ! « 

 

Le 29 septembre 2009, le Président de la République promettait la mise en place d’un dixième mois de bourse à la rentrée 2010. Mis en place seulement à moitié en septembre 2010, il fut une nouvelle fois promis entièrement pour la rentrée prochaine.

Depuis l’automne dernier, la FAGE alerte régulièrement le Ministère de l’Enseignement Supérieur sur l’extrême lenteur de ce dossier et l’absence de budgétisation des 80 millions d’euros nécessaires pour que le Président de la République tienne sa promesse et sa parole de 2009.

Le dernier épisode de ce feuilleton date d’hier matin, lundi 1er août 2011 sur France Inter. Avec mépris et condescendance, François Baroin décide de repousser l’urgence sociale étudiante en indiquant que le «budget 2012 ne va pas être un budget qui aura pour  objectif d’additionner des chèques pour faire plaisir à telle ou telle catégorie».

Alors que les étudiants vont  subir dès septembre prochain une augmentation des frais d’inscriptions, des frais de sécurité sociale et du prix du ticket de restauration universitaire ; alors que la France subit pour la première fois depuis de nombreuses années  un recul de l’accession des classes populaires à l’Enseignement Supérieur ; cette annonce  sacrifie une nouvelle fois une mesure nécessaire pour les étudiants au profit d’une rigueur budgétaire. Pourtant Monsieur Baroin, investir pour la jeunesse n’est-ce pas investir pour l’avenir de notre société ?

Pour la FAGE,  l’absence de dixième mois de bourse à la rentrée 2011 est inacceptable et inenvisageable. Il doit être budgétisé dès les prochaines semaines et versé aux étudiants en septembre prochain.

Le Ministre de l’Economie ne peut dicter ses volontés aux autres ministères. La FAGE exige ainsi que les promesses soient tenues et appelle à des arbitrages pertinents permettant le financement du dixième mois de bourse. »

Télécharger le CDP_FAGE