Retour des jeunesses identitaires à Nancy : La haine n’a pas sa place à l’Université

Il y a un près d’un an déjà, des autocollants ornés de croix celtiques et des initiales GUD sont apparues aux alentours de certains campus nancéiens. Aujourd’hui, le Groupe Union Défense (GUD) se montre au grand jour comme le montre leur site internet et leur page facebook.

Le GUD s’était déjà fait connaitre au début des années 2000 par des intimidations en plein amphithéâtre de la faculté de droit de Nancy. Ce « syndicat » étudiant créé en 1968 à l’Université de Paris II Panthéon-Assas se veut l’incarnation des idéologies nationalistes et identitaires au sein de la jeunesse. Or, plusieurs élections étudiantes dans les universités (récemment à Lyon II et III) ont été marquées par des affrontements, des violences, ou encore des propos xénophobes ou homophobes. La presse locale s’en était alors faite l’écho 1.

InterAssos Lorraine, principale organisation représentative des étudiants lorrains, appelle donc les pouvoirs publics à la vigilance quant à la résurgence de ce type de mouvements extrémistes en Lorraine, en particulier à l’approche d’élections des représentants étudiants dans le Conseil d’Administration du CROUS de l’académie. InterAssos appelle l’ensemble de la communauté universitaire à se mobiliser pour rappeler les valeurs fondatrices de l’Université, fondée certes sur le principe de liberté d’expression mais aussi sur des valeurs d’humanisme et de tolérance, de libre examen, d’esprit critique etc. Les campus de la République sont donc des lieux où les violences ont d’autant moins leur place, tout comme les propos stigmatisants, racistes ou homophobes.

Malgré des actions de communication cherchant visiblement à provoquer et malgré les incitations à la haine en tous genres, les élus et associations étudiantes de Lorraine continueront à porter haut et fort la parole de tous les étudiants quels qu’ils soient et à se mobiliser pour l’amélioration de la condition étudiante dans son ensemble.

1 http://www.lyoncapitale.fr/Journal/univers/Actualite/Universite/Coups-de-poing-barre-de-fer-menaces-la-guerre-des-tracts-a-Lyon-2-et-Lyon-3

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *